Moyen-âge, les arabes parlaient déjà médecine !

Après avoir rassuré votre interlocuteur, vous continuez votre promenade jusqu’au bloc opératoire, partie de l’hôpital que vous ne pouvez visiter. «Opération chirurgicale», cet acte que les arabes ont énormément amélioré, vous fait très peur. Abu Al-Qasim (أبو القاسم بن خلف بن العباس الزهراوي), entre autres, est l’un des plus grands chirurgiens. En effet, il a écrit un livre nommé La pratique qui, en plus de décrire et illustrer plus de 200 instruments opératoires tels que le bistouri, les sondes et les stylets, décrit de manière incroyablement précise des techniques médicales concernant, entre autres, l’amputation, les fractures, l’opération des calculs de la vessie, l’accouchement et d’autres interventions.

Read more

Share

Les mathématiques, la plus grande bêtise des arabes !

Et oui, l’algèbre, par exemple, cette affreuse chose qui vous causait tant de soucis lors de vos examens, a comme coupable le grand mathématicien Al Khwarizmi (الخوارزمي)…Les mathématiques étaient peut-être du gâteau pour vous lorsqu’elles rimaient avec nombres mais vous ne pouvez pas nier que lorsque les nombres ont commencé à se mélanger à ces lettres, le gâteau s’est transformé en mélange explosif. Et bien, le « x » qui sert maintenant à désigner l’inconnu dans une équation est aussi une invention des arabes.

Read more

Share